Les Opérateurs en Attente d'Indices sur la Hausse de Taux de la BCE pour Juillet dans le Discours de Lagarde

Juin 29, 2022 06:13

Les investisseurs et les traders s'attendent à en apprendre davantage sur les hausses de taux d'intérêt en Europe lors du discours de la présidente de la BCE, Christine Lagarde, aujourd'hui. Les anticipations en matière de croissance et les inquiétudes concernant l'inflation sont également au centre des préoccupations des opérateurs sur les marchés des actions et des devises, ces derniers évaluant les difficultés auxquelles est confrontée la zone euro.

En ce qui concerne les aspects négatifs, l'inflation de la zone euro a atteint 8,1% en mai, ce qui signifie que la croissance des prix est bien supérieure à l'objectif annuel de 2% de la BCE. Christine Lagarde a laissé entendre que le relèvement des taux d'intérêt de la BCE pourrait intervenir dès le 21 juillet, lors de la prochaine réunion de politique monétaire. Le taux de refinancement principal devrait passer de 0 à 0,25% et la Banque centrale européenne devrait également annoncer la fin de son programme actuel d'achat d'obligations.

Un support pour l'euro ?

Une fois que la BCE aura relevé les taux d'intérêt en Europe, l'euro pourrait bénéficier d'un regain d'intérêt par rapport au dollar. La force de la monnaie dépend en grande partie de la croissance du PIB. La croissance dans la zone euro a été relativement forte au premier trimestre, mais les perspectives sont plus sombres pour le deuxième trimestre en raison du conflit en Ukraine qui affecte le sentiment et le marché de l'énergie.

Des mesures similaires de relèvement des taux d'intérêt ont été prises en avril aux États-Unis, où l'on craint désormais une récession en raison du ralentissement de la croissance, de la hausse des coûts d'emprunt et de l'augmentation des prix du pétrole brut et des autres matières premières. La Réserve Fédérale semble avoir accepté la possibilité d'une récession après avoir mené des stress tests sur le secteur bancaire dans cette optique. Une récession aux États-Unis est susceptible d'affecter les perspectives de croissance de la zone euro.

En revanche, sur le plan économique, les banques centrales hawkish ont entamé le dur travail de rééquilibrage de la politique monétaire axée sur la réduction des niveaux d'endettement mondial afin de maîtriser l'inflation. Cela a déclenché un sentiment baissier sur les marchés boursiers au cours des deux dernières semaines, les investisseurs évaluant les risques accrus de récession et les obstacles supplémentaires à la liquidité pour les entreprises.

Jusqu'à présent, l'emploi aux États-Unis et dans l'UE reste à des niveaux solides, avec quelques signes de faiblesse dans les nouveaux emplois. Les NFPs de ce vendredi dévoileront plus de détails sur le marché de l'emploi américain.

Par ailleurs, l'Australie publie les ventes au détail pour le mois de mai, qui devraient tomber à 0,4% contre 0,9% en avril. Comme de nombreux autres pays, l'Australie est confrontée à une inflation élevée et à un resserrement des politiques monétaires, deux facteurs qui peuvent affecter les dépenses de consommation.

Rappel

Quels instruments sont impactés par les NFPs ?

Le rapport sur les emplois non agricoles aux USA a souvent un impact sur les paires en USD, en plus de l'or. Les NFPs affectent également indirectement les attentes en matière de taux d'intérêt, dans la mesure où un rapport sur l'emploi plus décevant peut donner à la Réserve Fédérale une raison d'attendre avant de relever les taux d'intérêt. En revanche, un rapport sur l'emploi plus solide dans un contexte d'inflation élevée peut conduire à des hausses de taux d'intérêt.

Tradez le Forex et les CFDs

Accédez à plus de 40 CFDs sur paires de devises, 24h/24 et 5j/7

INFORMATIONS SUR LES MATÉRIAUX ANALYTIQUES :

Ce contenu ne contient pas et ne doit en aucun cas être interprété comme contenant des conseils ou des recommandations d'investissement, une offre ou une sollicitation à trader sur des instruments financiers. Veuillez noter que cette communication marketing n'est pas un indicateur fiable de toute performance actuelle ou future, dans la mesure où les circonstances peuvent évoluer dans le temps. Avant de prendre toute décision d'investissement, vous devez demander l'avis de conseillers financiers indépendants afin de vous assurer que vous comprenez bien les risques encourus

Sarah Fenwick
Sarah Fenwick Rédacteur Finance

Sarah Fenwick justifie d'une forte expérience en journalisme et en communication de masse. Elle a travaillé comme correspondante couvrant l'actualité de la Bourse suisse et a publié des articles sur la finance et l'économie pendant 15 ans.